D.Bregeon « Boxer à la H Arena, ça va me galvaniser »

La semaine dernière, le HBC Nantes annonçait l’organisation d’un Championnat de France de Boxe à la H Arena, avec en tête d’affiche, le Nantais Dylan Bregeon « En amont de la venue de Tony Yoka, j’avais déjà échangé et eu un bon contact avec le « H » et les organisateurs. Ils m’avaient promis de tout faire pour que je puisse boxer devant le public nantais ».

Le « H » a donc tenu sa promesse et a tout mis en œuvre en ce mois de décembre pour organiser ce combat (en collaboration avec Europrom), afin de mettre en avant le boxeur natif du nord de Nantes. « Je suis très reconnaissant envers le « H » car sans eux, ce combat n’aurait pas pu avoir lieu et j’aurais certainement été rétrogradé au classement ».

Après 11 combats professionnels, le Nantais va enfin boxer sur ses terres. Lui qui avait l’habitude de la Soucoupe de Saint-Nazaire, va découvrir la H Arena. « Mes proches font souvent les déplacements mais boxer à Nantes, c’est génial pour moi car j’ai beaucoup d’amis, des collègues de travail, des connaissances … qui vont pouvoir venir me voir ». À la clé, c’est un titre de Champion de France, pour un Nantais, dans sa ville. De quoi faire déplacer les connaisseurs et passionnés de boxe.

Enfant agité et quelques peu turbulent, Dylan Bregeon a toujours pratiqué les sports de combat. D’abord le judo, « qui m’a fait un bien fou » puis la boxe éducative à partir de 8 ans à Nantes Nord. Double Champion de France de boxe éducative, il passe ensuite au stade supérieur avec la boxe amateur, « celle que l’on voit aux Jeux Olympiques », et continue de gravir les échelons, devenant Champion de France Junior puis double Champion de France Sénior, « 2 titres qui m’ont permis d’intégrer l’Equipe de France, là où j’ai notamment fait la connaissance de nombreux boxeurs comme Tony Yoka ». « J’étais donc dans le groupe olympique des Jeux de 2016 », mais c’est finalement l’un de ses concurrents qui est parti ensuite à Rio. Après cela, il n’avait pas envie d’attendre encore 4 ans « pour potentiellement, ne pas participer aux Jeux ». « J’ai pris en main ma carrière ». Il passe donc professionnel début 2017 après avoir acquis un dernier titre chez les amateurs, celui de Vice-Champion du Monde Universitaire.

Diplômé d’un Master 2 en STAPS à l’Université de Nantes, Dylan Bregeon n’en a pas que dans les poings. Bien entouré, le jeune nantais continue ses études après avoir le BAC S en poche. « J’étais passionné de sport et j’avais déjà des résultats dans la boxe donc c’est tout naturellement que je me suis orienté vers la fac de sport ». Je travaillais en parallèle de mes études », mais c’est finalement vers la préparation physique de haut niveau qu’il se tourne, pour débuter sa carrière à côté de sa vie de boxeur. « J’ai fais pas mal de coaching privés et j’aimais beaucoup ça. Malheureusement, la forte demande et les plannings de mes entrainements venaient en confrontation avec cette activité annexe, et ce n’était plus jouable ». Avec la boxe en première ligne dans sa vie, difficile donc de continuer à être coach sportif.

C’est finalement son amie Romane Geffray, boxeuse nantaise également, qui lui ouvre une porte en le poussant à la rejoindre au sein de la Banque Postale Assurance. « J’ai tenté ma chance, mon profil a plu et j’y suis du coup depuis septembre ». Les deux amis deviennent donc également collègues de travail, eux qui se connaissent depuis de nombreuses années par le biais de la boxe. « On a commencé la boxe éducative ensemble, lors des compétitions, on se voyait régulièrement. Puis elle est arrivé dans mon club il y a 3-4 ans et nous sommes devenus très amis ». Pour les deux boxeurs ligériens qui se voient tous les jours, c’est une réelle chance de pouvoir boxer ensemble à la H Arena et combattre le même jour pour une ceinture de Champion de France. « C’est un aboutissement pour tous les 2, une consécration. On avait toujours dit que ça serait grandiose d’avoir 2 titres de Champions de France ».

Présent à la H Arena le 28 septembre 2019 pour la venue de Tony Yoka et l’organisation du 7ème round de la Conquête, Bregeon se dit impressionné. « C’était une soirée grandiose. Ça faisait longtemps qu’on avait pas vu cela à Nantes. Déjà en France, il y a rarement des organisations de cette qualité ».

Le 31 Janvier prochaine, Dylan Bregeon voudra prendre sa revanche face à Siril Makiadi, contre qui il avait déjà été opposé le 16 Novembre dernier. Au terme d’un combat engagé, les arbitres avaient séparé les deux boxeurs sur un nul majoritaire qui avait fait quelque peu débat. « Je pensais mériter la victoire. Mais pour janvier, j’appréhende bien le combat car je connais mon adversaire ». Et le Nantais aura l’avantage d’être à domicile. « Je pense qu’à Nantes, toute la salle sera de mon côté… Ça va me galvaniser ».

Pour assister au premier combat de Dylan Bregeon à Nantes, rendez-vous sur la billetterie de la H Arena.

Places à partir de 10€