Les Violets s’emparent de la 2ème place !

Ce jeudi soir, les Violets évoluaient pour la dernière fois de l’année, hors de leurs bases, dans l’antre de Bougnol, synonyme de déplacement compliqué. À la clef de cette rencontre, la possibilité pour chacune des équipes de se retrouver seul à la deuxième place du classement.

Pour cette der’ de l’année, les deux équipes démarraient la rencontre sur un faux rythme. Bonnes défenses et pertes de balles des deux côtés du terrain donnaient un score de parité après 10 minutes de jeu (4-4). Les Nantais commettaient trop de pertes de balles, heureusement gommées par Aymeric Minne et Cyril Dumoulin. Offensivement, les violets peinaient à trouver des solutions mais restaient au contact, grâce à une grosse défense du duo Pechmalbec-Feliho, très compact devant la ligne des 6m. Le premier cité trouvait même la marque, chipant la gonfle avec malice, pour égaliser dans le but vide. Dans une fin de première période bien maitrisée, les Nantais s’appuyaient sur une super entrée d’Emil Nielsen, pour finalement rentrer au vestiaire sur un score de parité. (15-15) Tout restait à faire.

Au retour de la pause, les Violets mettaient énormément d’intensité en défense et d’agressivité dans le bon sens du terme. Des efforts payants, privant les Montpellierains de but pendant quasiment les 5 première minutes, et de quoi prendre les commandes de la rencontre. Ce StarMatch de cette dernière journée tenait toutes ses promesses et les nantais étaient clairement dans le coup depuis le retour des vestiaires. Sérieux défensivement, emmenés par un Dragan Pechmalbec des grands soirs, les Ligériens faisaient preuve de solidarité et trouvaient les solutions avec variété, par l’intermédiaire des Tournat, Rivera ou même Cavalcanti, qui libérait enfin son shoot. (42′ 19-21).

On entrait dans le dernier quart d’heure, les Violets menaient de 4 buts et semblaient plutôt sereins. Néanmoins, ils commettaient quelques erreurs, qui leur valaient d’évoluer en infériorité numérique et de voir le MHB revenir à hauteur. Il faisait chaud, très chaud à Bougnol… Dans les derniers instants, Emil Nielsen brillait mais perdait dans la foulée un importantissime ballon, donnant l’opportunité aux locaux de revenir. Heureusement, le portier danois se rattrapeit avec brio, en détournant les dernières tentatives heraultaises.

Quel match ! Au bout du suspense, comme ils ont pris l’habitude cette année, les Nantais s’imposaient à Montpellier (28-29) et s’emparaient par la même occasion de la 2ème place du championnat. Un immense bravo au staff et joueurs, qui offraient ce jeudi soir un magnifique cadeau de Noël à leurs supporters.

Les stats :

Montpellier : Marin SEGO (4/21), Kevin BONNEFOI (3/14), Diego SIMONET (3/4), Kyllian VILLEMINOT (2/2), Jonas TRUCHANOVICIUS (2/4), Hugo DESCAT (3/4), Mathieu GREBILLE (3/4), Julien BOS (1/3), Frederic PETTERSSON, Melvyn RICHARDSON (2/8), Valentin PORTE (2/4), Yanis LENNE (3/4), Benjamin AFGOUR (2/3), Mahamed SOUSSI (3/5), Paul-Louis GUIRAUDOU, Giorgi TSKHOVREBADZE

HBC Nantes : Cyril DUMOULIN (4/16), Emil NIELSEN (11/26), Antonio GARCIA, Rok OVNICEK (2/2), Senjamin BURIC (1/1), Olivier NYOKAS (1/4), Valero RIVERA (6/9), Alexandre CAVALCANTI (2/3), Sebastian AUGUSTINUSSEN (2/3), Dragan PECHMALBEC (2/2), Nicolas TOURNAT (5/5), Rock FELIHO, Julian EMONET, Aymeric MINNE (3/6), Kiril LAZAROV(5/6), Alex MORAN