Le « H » l’emporte au bout du suspense (25-24)

Les objectifs de cette 12e journée de championnat étaient clairement affichés pour le « H » : gagner pour rester dans le groupe des poursuivants et décrocher le PAUC, qui restait sur 2 revers de suite face à Montpellier puis Nîmes.

C’est Ignacio Pecina et Olivier Nyokas qui se chargeaient d’ouvrir le score. Les 2 portiers (Pardin et Nielsen) stoppaient aussi leurs premiers ballons. En ce début de partie, la défense nantaise était bien en place. Aix, butait sur le trio Tournat/Feliho/Minne, dont l’agressivité chauffait les supporters de la H Arena. Nantes prenait un petit avantage sans transformer pour autant toutes ses occasions (11′ 5-3).

Les Violets jouaient ensuite près de 4 minutes en infériorité numérique suite aux sanctions infligées tour à tour à Sebastian Augustinssen et Nicolas Tournat. Les arrières locaux, en difficultés sur les tirs de loin, peinaient à trouver le chemin des filets ce qui laissait Aix revenir à hauteur (17’ 7-7).

Le « H » connaissait un temps faible et offrait des balles de contre aux Aixois qui n’en demandaient pas tant pour prendre les commandes (22’ 9-11). Après de longues minutes sans but, Alberto Entrerríos posait son 2ème temps-mort et lançait Cyril Dumoulin dans les cages pour stopper l’hémorragie. Kiril Lazarov scorait une dernière fois avant la pause pour ramener son équipe à 3 buts : 10-13.

En début de deuxième mi-temps, 3 arrêts de Cyril Dumoulin et 3 buts de Nicolas Tournat en 6 minutes relançaient parfaitement les joueurs et les 5902 supporters présents. Les Nantais s’activaient pour égaliser (37′ 15-15). Poussé par une H Arena qui affichait une nouvelle fois complet, le « H » gagnait les ballons en défense pour reprendre l’avantage grâce à Nicolas Tournat, très en vue (44′ 18-17). La fin de partie s’annonçait palpitante, et la relation Minne/Tournat continuait à faire des miracles.

Aix pliait mais ne rompait pas. Après avoir été distancés, les visiteurs recollaient à une petite longueur (52′ 21-20), ce qui annonçait un money-time chaud à venir.

En fin de partie, Cyril Dumoulin stoppait à nouveau quelques ballons. Les supporters nantais, debout, ne baissaient pas en intensité (57’ 24-23). Aymeric Minne, sur un kung-fu, redonnait l’avantage au « H » à une minute du terme. Il fallait désormais tenir ! La dernière attaque, bouillante et entrecoupée d’un temps-mort logiquement posé par Fernandez, restait finalement stérile.

Le HBC Nantes s’imposait devant son public pour sa dernière de l’année 2019 à la H Arena et restait dans le coup pour la course à la 2ème place : 25-24. Les Nantais se déplaceront à Montpellier la semaine prochaine pour un dernier match avant la trêve qui devrait tenir toutes ses promesses.

Les stats :

HBC Nantes : Cyril DUMOULIN (7/19), Emil NIELSEN (4/16), Antonio GARCIA, Rok OVNICEK, Senjamin BURIC (0/2), Olivier NYOKAS (4/6), Valero RIVERA (6/6), Alexandre CAVALCANTI, Sebastian AUGUSTINUSSEN (1/1), Dragan PECHMALBEC, Nicolas TOURNAT (5/5), Rock FELIHO, Julian EMONET (1/1), Aymeric MINNE (6/10), Kiril LAZAROV (2/8), Alex MORAN

PAUC : Anders Lynge HANSEN (0/1), Wesley PARDIN (11/35), Matthieu ONG (3/3), Iosu GONI LEOZ (0/2),  Baptiste BONNEFOND (3/5), Ignacio PECINA (1/3), Gabriel LOESCH (3/6), Oriol REY MORALES, Darko CINGESAR, Martin LARSEN (2/3), Morten BJORNSHAUGE (2/3), Karl KONAN, Vid KAVTICNIK (8/10), Jordan CAMARERO, Noah GAUDIN, Nicolas CLAIRE (2/5)