Le « H » s’incline et n’a plus son destin entre ses mains (28-29)

Après leur défaite frustrante de la semaine dernière face à Nîmes, les Violets retrouvaient la LidlStarligue et le sprint final où 4 équipes se tiennent en 2 points et luttent pour la place de dauphin.

Kévin Bonnefoi débutait bien sa partie dans les buts de Nantes. De l’autre côté, son homologue aixois Pardin lui répondait (5′ 2-2). Dans un début de match équilibré, Kiril Lazarov s’illustrait et Valero Rivera profitait des erreurs du PAUC pour gratter des ballons. Servi par Claire, Lazarov nous gratifiait d’un magnifique kung-fu (13′ 6-6). Bien aidé par son gardien, la défense nantaise était solide mais les adversaires continuaient à trouver malgré tout, des solutions (19′ 9-9).

Sentant que son équipe n’arrivait pas à passer devant, Thierry Anti posait son temps mort qui s’avérait efficace. Kévin Bonnefoi stoppait une nouvelle phase offensive aixoise puis Dragan Pechmalbec inscrivait son premier but à 6 mètres, bien servi par Romain Lagarde (22′ 12-10). À son poste, Nicolas Tournat devait batailler mais réussissait à se tourner pour transpercer les filets d’Aix. À 7 mètres, Rivera restait intraitable et conservait l’écart de 2 buts au score (27′ 14-12). Même sans leur capitaine Rock Feliho sorti sur blessure, les Violets se battaient et à la pause, ils regagnaient le vestiaire avec 2 longueurs d’avance : 15-13.

Arnaud Siffert faisait son entrée dans les cages et s’illustrait directement. Fort sur ses appuis, Tournat s’appliquait à la tâche pour faire craquer la défense du PAUC (36′ 17-16). Face au but comme en défense, Olivier Nyokas débutait parfaitement le second acte, mais ce sont finalement les Provençaux qui prenaient les devants (41′ 18-19). Malheureusement, le sort s’acharnait sur les Violets. Touché au genou, Valero Rivera devait sortir à son tour et le moral des Nantais en prenait un coup (44′ 19-21). Lagarde et Pechmalbec ne se trouvaient plus, les gardiens ne faisaient plus un seul arrêt… Seul Balaguer faisait lever la H Arena comme un seul homme et entretenait l’espoir (20-21).

En un contre un, Nyokas faisait la différence et ramenait son équipe à égalité (48′ 22-22). À l’entrée du money-time, Aix-En-Provence virait à nouveau en tête, mettant la pression sur les épaules des Nantais (54′ 24-26). Sous l’impulsion des buts de Lazarov qui ramenaient Nantes à hauteur au meilleur des moments, la H Arena devenait un véritable chaudron (56′ 26-26). Malgré un dernier penalty manqué, Balaguer maintenait le suspens jusqu’au bout mais le « H » se faisait une nouvelle fois avoir sur la fin du match : 28-29.

Avec des blessés et 2 dernier jets de 7 mètres manqués, la soirée n’a pas sourit au « H » et les Nantais n’auront désormais plus leur destin entre leurs mains. Il faudra désormais faire un exploit à Bougnol et espérer un faux-pas de nos concurrents directs. Allez les gars, on relève la tête !

 

Les Stats :

HBC Nantes : Kévin BONNEFOI (3/24), Arnaud SIFFERT (1/9), Romain LAGARDE (1/3), Florian DELECROIX (0/2), Romaric GUILLO, Olivier NYOKAS (5/7), Nicolas CLAIRE (1/4), Lucien AUFFRET, Dragan PECHMALBEC (1/1), Nicolas TOURNAT (3/3), Rock FELIHO, Julian EMONET (2/4, Valero RIVERA (7/8), Kiril LAZAROV (4/9), David BALAGUER (4/7), Edson IMARE

Aix : Joze BAZNIK (8/23) Wesley PARDIN (4/16), Andreu JUAN (4/4), Iosu GONI (3/5), Inaki PECINA (3/5), Tim DALHAUS (4/5), Darko CINGESAR (2/2), Martin LARSEN (1/2), Morten BJORNSHAUGE, Philip STENMALM, Karl KONAN (0/1), Yannis LENNE (4/5), Aymeric MINNE (5/6), Jordan CAMARERO, MAtthieu ONG