Le bilan de la saison avec Thierry Anti 3/3

Suite et fin du bilan de cette saison 17-18 dressé par Thierry Anti, qui évoque déjà la saison prochaine.

Deux saisons ne se ressemblent jamais :

« Si on faisait toujours la même chose, les gens ne viendraient plus. Je ne veux jamais zapper une compétition. Au départ, je cours toujours tous les lièvres à la fois. Je me dis qu’à l’arrivée, sur un malentendu, il y a en a un qui va tomber et que je pourrai l’attraper. 

Ces dernières années on est bien présent en championnat, dans les différentes Coupe et même maintenant en Ligue des Champions. Il va falloir assumer ça aussi, ça doit nous pousser encore à nous améliorer. Ça doit nous rendre plus fort. Si on n’a pas cette idée d’être plus fort l’année prochaine, ça peut nous poser un réel problème car certaines équipes vont se méfier de nous maintenant. »

L’attitude :

« Moi je suis un vrai compétiteur et je pense qu’une partie des victoires viennent de l’attitude et du comportement sur le terrain. Parfois, les joueurs me demandent pourquoi je m’énerve. Quand je mène à la mi-temps de 7 buts, je ne demande pas qu’on gagne le match de 14, mais je ne peux pas perdre la deuxième mi-temps, ça ce n’est pas possible. Ça veut dire qu’à un moment on a joué à l’économie, en contrôlant … On a gagné le match, mais moi je me dis que tant qu’on a ce genre d’attitudes, ça n’ira pas. Peut-être que c’est ça des fois qu’il nous manque pour gagner une finale. Alors ils vont me dire « mais quel rapport entre un match de championnat et une finale ? ». C’est l’attitude qu’on a sur le terrain. Savoir être rigoureux, enfoncer le clou… C’est l’exigence du plus haut niveau. On peut clairement s’améliorer à ce niveau. »

 La reprise :

« Il va falloir faire un bilan complet de ce qu’il s’est passé cette saison, préparer la reprise et la préparation, faire les cartons pour déménager au Palais des Sports de Beaulieu. On ira 6 jours en Allemagne pour la Sparkassen Cup qu’on a déjà gagné deux fois. Puis on ira 6 jours à Strasbourg pour l’Euro Tournoi, avant de finir par le Trophée des Champions à Montbéliard pour un remake du Final Four puisqu’il y aura aussi PSG et Montpellier. »

L’équipe de la saison prochaine :

« Dominik Klein et Guillaume Saurina vont prendre leurs retraites respectives ; Jerko Matulic et Senjamin Buric vont s’en aller vers de nouvelles aventures. Ce qui est sûr, c’est que l’équipe pour la saison prochaine on l’a déjà. Le seul joueur qui arrive c’est Valero Rivera dont on sait qu’il n’y aura aucun problème au niveau de l’intégration. Lucien Auffret a signé son premier contrat professionnel, mais on l’a progressivement déjà bien intégré à l’équipe tout au long de la saison.

C’est aussi pour ça que je n’avais pas forcément besoin de stage. Un stage sert souvent à souder un peu plus les joueurs qui ne se connaissent pas. Là, tout le monde se connait très bien, on va pouvoir faire quelques activités fédératrices et bien parler ensemble avant ce début de saison, notamment sur les objectifs qu’on va se donner. »

Un dernier merci:

« Merci à tous pour votre soutien, vous avez été extraordinaires toute au long de la saison. La saison vient juste de se finir que j’ai déjà hâte de vous retrouver en septembre au Palais des Sports. »