Le « H » en mode rouleau compresseur face à l’USDK !

Après 2 succès en coupe de France puis Champions League, le HBC Nantes retrouvait la LidlStarligue ce mercredi soir. Une 14eme journée synonyme de choc face à l’US Dunkerque, auteur d’un parcours copié/collé aux Nantais en championnat.

Dans une ambiance d’avant-match de St-Valentin, le romantisme n’était que de très courte durée une fois les 2 équipes sur le parquet. Les Nantais profitaient de bonnes interceptions pour lancer ses flèches espagnols en contre, et le « H » prenait rapidement les devants. (13′  7-4) De nombreuses imprécisions rythmaient une première mi-temps où Thierry Anti avait le bon flair de rapidement faire tourner ses ailiers. Dominik Klein et Jerko Matulic prenaient alors leurs responsabilités pour enfoncer le clou (24′ 14-8). Dans une Trocardière chaude comme la braise, la défense violette était particulièrement efficace, emmenée par un Dragan Pechmalbec qui ne lâchait rien. Le néo nantais Espen Lie Hansen confirmait ses bons débuts et le « H » rentrait au vestiaire sur un score déjà fleuve de 17-8 sous les applaudissement de ses fidèles.

Au retour, les Violets ne baissaient pas le pied offensivement, et Cyril Dumoulin assurait toujours autant dans les cages. Seule ombre au tableau, la blessure de Romain Lagarde, sorti en boitant à la 42ème minute, sous l’ovation de ses supporters. Après avoir tué le suspense en 1ère mi-temps, les Nantais géraient parfaitement une seconde période et se permettaient même d’aggraver le score (45′ 25-12). Le rouleau compresseur nantais terminait la fin du match sur un rythme de croisière, maintenant l’écart au score jusqu’où bout grâce à un Espen Lie Hansen bien en jambes. Cyril Dumoulin faisait lever la Troc’ et le HBC Nantes s’imposait finalement sur le score sans appel de 31-15.

En s’imposant en patron face à son advsersaire direct, le « H » envoyait un message fort et déclarait une lutte acharnée au peloton de tête.

Une série 2018 qui démarre sur les chapeaux de roue, et des Nantais qui voudront confirmer une nouvelle fois sur la scène européenne, en allant à Zagreb ce weekend.

Bravo les gars !