#CDL: Les Nantais s’arrêtent en 1/4

Une semaine après s’être quittés sur un score de parité en championnat (27-27), Nantais et parisiens se retrouvaient ce soir, à Coubertin, à l’occasion du 1/4 de finale de coupe de la ligue. L’enjeu ? Un ticket pour les demies, et l’élimination directe d’un sérieux adversaire.

Quelques jours après avoir surpris les Nantais à la XXL avec leur défense très haute, Serdarusic et ses hommes décidaient de reproduire leur schéma en 2-4 pour contrer une nouvelle fois les Nantais. Le public de Coubertin assistait à un match très ouvert dès les premiers minutes de jeu, où Nédim Rémili réalisait un sans faute (8′ 5-5). Côté Nantais, Nicolas Claire assurait une mène efficace face à l’agressivité de la défense parisienne, et envoyait Gurbindo et Tournat à la marque, pour basculer en tête au 1/4 d’heure de jeu (15′ 7-8). Le fait marquant de cette première période intervenait à la 20ème minute, lorsque Rémili voyait rouge après une grossière faute sur un Romain Lagarde en pleine extension. Mais alors qu’on assistait à une fin de première période complètement débridée, les Parisiens punissaient des Violets en manque de maîtrise, et rentraient aux vestiaires avec un avantage de +3 (20-17).

Les Nantais démarraient la seconde période la tête à l’envers, et des largesses défensives à répétition profitaient à des parisiens qui n’en demandaient pas tant (38′ 26-19). Thierry Anti relançait alors Arnaud Siffert dans les cages pour stopper l’hemorragie, mais le duo Danois Sagosen-Hansen n’en démordait pas et Paris conservait un confortable matelas d’avance (44′ 30-24). Il fallait attendre les 10 dernières minutes pour voir (enfin) les Violets montrer un sursaut d’orgueil et retrouver les crocs, après 2 parades consécutives du portier ligérien. Bien emmenés par un Nicolas Claire en jambe, et un Nicolas Tournat toujours aussi précieux au poste de pivot, les Nantais se mettaient à croire à l’exploit, faisant trembler Coubertin, en revenant à 2 petits buts (52′ 32-30).

Un réveil tardif qui ne déstabilisait pas la bonne gestion du money-time de Stepancic, qui assurait avec brio l’intérim au poste d’arrière droit. Malgré un gros match de Nicolas Claire, les Parisiens s’imposaient finalement sur un score de 35-33 et validaient leur ticket pour le Final Four, où ils retrouveront Dunkerque, Toulouse et Istres, également qualifiés. Du côté du « H », le parcours s’arrête en 1/4 de finale, et Thierry Anti et ses hommes devront désormais se concentrer sur la priorité absolue du club, à savoir le championnat.

La fin d’année approche, il faudra garantir un sans-faute dès dimanche, face à Lanester en coupe de France, avant de ramener les 2 points de Toulouse mercredi prochain.

Allez les gars ! #WeHfamily