Rock Feliho : « On veut remporter un titre »

J-1 pour la finale de la Coupe de France entre le MHB et le HBC Nantes. Samedi soir, pour la seconde fois de son Histoire, le « H » disputera la finale de la coupe nationale face à une équipe montpelliéraine un plus expérimentée.

Pour le capitaine nantais, « la Coupe de France, c’est une belle compétition nationale mais c’est surtout le fait qu’elle se joue à l’Accorhôtels Arena qui rend l’événement un peu plus spécial, plus excitant. En soit, c’est un titre comme un autre mais c’est quand même dans l’arène du handball français.

En finale, on s’attend dans tous les cas à affronter une bonne équipe en face. Demain, ce sera face au spécialiste de la Coupe de France. La tâche s’annonce difficile mais on va essayer de relever le défi. Notre dernière finale de la Coupe de France, je n’en garde pas un super souvenir car c’était à Coubertin face au PSG. La finale s’est jouée dans les derniers instants… j’espère que samedi, la situation tournera en notre faveur. »

Pour l’occasion, les ligériens affronteront Montpellier, pour la seconde fois en dix jours.  » Face à Montpellier, j’espère bien que cela sera différent du match de championnat joué la semaine dernière, révèle Rock Feliho. Ils ont été meilleurs que nous, c’est pour cela qu’ils ont gagné. Il ne suffit pas de dire que ce sera différent : à nous de mieux jouer, de faire moins d’erreurs et s’approcher de la perfection pour l’emporter. Nous devrons montrer un nouveau visage. Le MHB est favori pour sa 14ème finale de Coupe de France ; cette équipe gagne en moyenne un titre par saison, c’est fort ! Cela montre la difficulté de la tâche qui nous attend. »

Est-ce que les joueurs du « H » ressentent une pression particulière à l’approche de ce match? Captain Feliho est clair : « à partir du moment où tu joues une finale, il y a forcément une petite pression. Cela fait partie du jeu. S’il faut retenir qu’une seule chose : on veut remporter un titre, cela nous permettrait de valider une saison déjà extraordinaire. Quelle que soit la manière, il faut gagner. »